5 Habitudes qui peuvent ruiner une campagne d’email marketing

 

5 habitos que arruinan una campaña de e-mail marketingSelon l’étude Litmus 2012, au moins 9 destinataires sur 10 lisent leurs emails tous les jours. De ce chiffre on peut tirer la conclusion que l’email marketing est un outil très avantageux pour une entreprise. Des experts ont pensé que cette tendance allait disparaître, alors qu’au contraire elle est devenue de plus en plus forte ces dernières années.

Sa facilité d’utilisation, sa grande diversité de design, les possibilités de personnalisation, son coût relativement faible et son haut ROI en font un outil indispensable. Beaucoup de marques commettent de graves erreurs en tentant d’utiliser ce canal pour améliorer leur visibilité.

Mentir dans l’objet : Beaucoup d’entreprises, pour obtenir un taux d’ouverture élevé, font de fausses promesses telles que « ouvre et gagne », « remporte un cadeau », mais elles sont rarement respectées.  Ils oublient que le véritable objectif des campagnes d’email marketing est de convertir les utilisateurs en futurs clients, ou en clients fidèles.

En faire trop avec le design : avec pour objectif de susciter l’attention du destinataire, les entreprises créent des images très parlantes et spectaculaires, sauf qu’elles deviennent inutilisables. Elles ne font pas attention à ce que les images s’adaptent à tout support, qu’elles soient lisibles sur tous les écrans, etc.

Trop d’objectifs à atteindre : certaines entreprises utilisent leurs emails jusqu’au moindre petit détail, offrant le plus d’interactions possibles. Elles pensent qu’en envoyant un email, elles doivent dire tout ce qu’elles peuvent, sans penser que cela produit l’effet contraire chez le lecteur. Il va se sentir submergé avec autant d’information, ce qui va la majorité du temps se traduire par un abandon du message et donc, un email qui ne convertira pas.

Penser vendre via l’email : il faut savoir clairement que l’objectif de vos campagnes d’email marketing est d’attirer les clients potentiels, ou fidéliser ceux qui se tiennent au courant. Il ne faut pas croire que le courrier va vendre un produit, ce n’est pas une page d’e-commerce. C’est pour cela qu’il faut laisser une pointe d’intrigue pour que le lecteur ait envie d’en savoir plus.

Se tromper de moment : parfois, l’email atteint le lecteur, mais au mauvais moment. Il faut faire une analyse de actions antérieurs et voir à quelle heure le taux d’ouverture est le plus élevé.

 

Grâce à nos outils, vous pouvez améliorer votre conversion, augmenter le panier moyen  et augmenter vos ventes rapidement. Notre solution SaaS (Software as a Service) transforme un produit complexe en une solution simple et utilisable par tous. En seulement quelques jours, vous obtiendrez les premiers résultats.

Pour plus d’information concernant Blueknow contactez nous a contact@blueknow.com

Sophie Coujoulou
Blueknow

Personnalise l’expérience d’achat